Une autre manière de limiter la circulation est de bouger autrement. À pied, sur des trottoirs dégagés et bien entretenus ou sur des sentiers balisés. À vélo sur un véritable réseau cyclable. En bus ou en train. Si la décision finale vous appartient, la responsabilité d’une commune est de vous y aider. La rénovation des trottoirs doit continuer. Elle a déjà commencé à Corbais. Les sentiers balisés sont encore trop peu nombreux, nous voulons finaliser l’ensemble. Et les pistes cyclables, en site propre autant que possible, doivent représenter le plus rapidement possible un véritable réseau. Il est en route, mais beaucoup de travail reste à faire. Quant au transport en commun, malgré qu’ils ne soient pas de notre ressort, à force de persévérance, Catherine Berael, notre échevine, a mis en place le premier Proxibus intercommunal de Wallonie, et c’est un véritable succès ! Il faut continuer dans cette voie, pour limiter la circulation, mais aussi pour limiter notre émission de CO² et participer à cet extraordinaire défi, respecter les accords COP21 !

Share This